Endotoxines bactériennes pyrogènes et dépyrogénation

Pyrogènes et endotoxines bactériennes

Un pyrogène est une molécule qui provoque la fièvre. Certaines bactéries produisent des substances pyrogènes qui sont les endotoxines et les exotoxines. Les endotoxines se trouvent dans la paroi cellulaire des bactéries Gram-négatives, et les exotoxines sont des molécules que certaines bactéries produisent au niveau intracellulaire puis sécrètent à l'extérieur de la cellule. Les endotoxines et les exotoxines sont libérées quand une bactérie lyse. Les endotoxines sont des lipopolysaccharides (LPS).

Toute surface qui a été en contact avec des bactéries a un potentiel de contamination par des pyrogènes. Un autre facteur est le mode de conservation du matériel stérilisé, car un entreposage inadéquat peut également provoquer le développement de pyrogènes. Les endotoxines ont tendance à coller à la verrerie, et sont difficiles à laver avec de l'eau et du savon. L'autoclavage peut stériliser la surface de la verrerie, cependant, les endotoxines qui s'accrochent aux parois ont tendance à être trop résistantes à la chaleur pour être supprimées.
Les endotoxines ont besoin d'être exposées à des températures élevées de chaleur sèche pendant une longue période (par exemple 250°C pendant 30 minutes). On pense que l'autoclavage et l'ébullition ne détruisent pas toutes les endotoxines présentes. En effet, la dépyrogénation est plus difficile que stérilisation.

Nouveau procédé d'inactivation des pyrogènes

Un article publié dans Applied Environmental Microbiology (Août 2009) a signalé un nouveau processus hydrothermique doux de dépyrogénation, qui assure une dénaturation complète de l'endotoxine. Le procédé hydrothermique a été effectué à 130°C pendant 60 minutes, ou à 140°C pendant 30 min, en présence d'un ratio élevé de saturation de vapeur d'eau, ou avec un système d'écoulement. Ils ont également démontré que l'eau pouvait être purifiée à la même température et avec les mêmes durées, sans nécessiter d'ultrafiltration ou l'utilisation d'un échangeur d'anions. Ce processus de saturation de vapeur élevée fonctionne bien pour les dispositifs médicaux et parentéraux, qui ne peuvent résister à des températures élevées de traitement à la chaleur sèche.

Pour plus d'informations sur le traitement hydrothermique doux de dépyrogénation :
L'inactivation de endotoxines d'Escherichia coli par le traitement hydrothermique doux (en anglais)
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2725499/


<- retour:

No entries

Nothing found in the guestbook.

Adding an entry to the guestbook

Region wählen 

Deutsch
English
Français
Español
Italiano
Polski
Türkçe